11 février 2009

Succube ?

Cha m'a envoyé un défis : faire le récit de ma première rencontre avec L.
Je ne suis pas aussi fine plume que Dame ChaTeign, aussi je vous pris d'être indulgent sur la forme ;-)


L’ange aperçu son regard, et il su alors qu’il ne pourrait résister à cette muse pétillante…

Érato l'une des neuf Muses, patronne de la poésie lyrique et de la sensualité est tranquillement installée dans son salon.
Décoré d'une tapisserie aux motifs floraux : myrtes et roses.
Elle attend nonchalante une lyre à la main. Mais quoi au juste ? Peut-être le juste profil qui lui ferait lever les yeux...
Elle ne se doute pas qu’Il l’observe, tranquillement. Étudiant chacun de ses gestes, sondant chacune de ses paroles pour mieux l'apprivoiser



Décembre 2008, Paris. Elle ouvre sa boite au lettre et découvre le Courrier de ChaTeigne son amie Intrépide. Un échange de lettres et de défis qui s'enchaine depuis quelques mois. Celui qu'elle reçoit consiste à provoquer une cyber-rencontre : il lui faut s’inscrire sur un site de rencontre, composer un profil alléchant et rencontrer un homme avant la fin de l’année.
Elle comprend alors que son amie cherche à réveiller la séductrice, voir la prédatrice qui au fur et à mesure des mois s'était camouflé derrière la carapace d'une femme pouvant se passer d'homme.
Elle se connecte sur la toile, s'inscrit sur un site de rencontre et compose son profil, l’agrémentant de photo et d’un message aguicheur :
« Je joue de mes atouts, tire la chevillette de vos instincts chevaleresques...
Muse en quête du peintre qui sera la deviner... cap ? »

Ce soir elle fêtera ses 25 ans.

Il parcoure les pages, toujours curieux de lire des fiches de parfaites inconnue, de s’émouvoir devant une photo, de sourire devant un message charmeur.
Il s'arrête sur un profil, une photo qui lui plait...Elle lui plait.
Envie de la séduire...de lui écrire, de lui poser toutes ces questions qui se dessine sur ces traits.
« Alors je n'irai pas par quatre chemins
Je suis tombé en extase devant votre regard, votre sourire et tout ce que vous dégagé.
A tel point que je rougis à l'idée de vous écrire! J'aimerai en savoir plus sur vous: qu'est-ce qui fait briller vos yeux?
De quoi vous rêvez profondément?
Les choses que vous aimeriez réaliser absolument?
Je voudrais en savoir un peu plus sur vos goûts aussi !
Voilà, j'espère avoir de vos nouvelles bien vite.
PS: Est l'emploi du "vous" c'est que juste parce que je suis amoureux des choses désuètes alors ne t'en fais pas trop... »

Elle reçoit son message et s'empresse d'y répondre.
« Alors je n'irai pas par quatre chemins, ça fait beaucoup de questions tout ça...
Ca te dit de venir à mon anniversaire chez moi, ce soir ? Cap ou pas cap ? »

Nouveau message...Il lit et sourit se demandant quelle fantaisiste se cache derrière ce message…
« Jeux d’enfant ou dîner de con ? ».
Timide de nature, mais curieux avant tout, il finit pas céder à la tentatrice...

Il prend le métro, passe chez le fleuriste puis arrive devant sa porte, écoute les rires, tous ce monde qui est là, autours d’elle.
Les gens semble s’amuser.
Soudain il ne se sent pas à sa place, l’impression d’être de trop dans cet univers joyeux, la peur d’ébranler cette fête…
Il dépose le bouquet de fleur devant sa porte et s’en va sans un mot.
sur le coup Il s’est un peu déçu, l’impression de louper une chance, d’être trop lâche.

elle découvre les fleurs au pas de porte et descend aussitôt pieds nus voir si l’inconnu n’erre pas dans les couloirs.
Un sourire en découvrant ces rose d’équateur multicolores, comme si cet homme lui faisait un compliment, une trace de son passage…
Il est venu ! Certes juste devant sa porte…mais déjà elle est impressionnée.

La soirée de son anniversaire s'achève, elle se retrouve seule dans son appartement qui ressemble à un champ de bataille...
Elle pense à lui, elle a tant envie de le rencontrer.
« la soirée vient de s'achever... j'ai eu ton message et surtout tes fleurs.
Je suis bluffée que tu sois venu, même si tu n'as pas passé le pas de la porte. Je comprend la gêne que pouvait occasionner cette situation... En tout cas, j'espère vite te revoir, cette fois en tête à tête ?
Je vais rejoindre Morphée... merci encore pour ce magnifique bouquet, ce soir, il s'endort à mes côtés... »

Rendez-vous fut pris le vendredi suivant Sur le parvis de Notre-Dame…

Toute la semaine ils s’appellent chaque soir,  jouant de leur envie de se voir…

Jeudi, alors qu’elle  rentre ce sa journée de travail, elle est frappé par la ressemblance d’un homme qui attendait le bus devant chez Elle, avec l’inconnu.
elle sourit, persuadée d’être victime de son imagination fantasque...
Mais le doute était trop fort, elle saisi son téléphone pour voir si l’homme allait décrocher en composant le numéro de l’inconnu. Mais…il déjà disparu.
"J’ai du rêver" se rassure t-Elle.
Elle monte les marches qui la sépare de son appartement…
Devant sa porte un Bouquet de roses rouges.
Évidemment….c’était lui !

Elle le rappelle sur le champs et lui somme de l’attendre là ou il se trouve.
Ébranlée de ce rendez-vous improvisé, mais plus excitée que jamais, Elle gambade jusqu’à lui.

Il attend... sa silhouette paralysée par le froid, les mains dans ses poches.
Elle contemple le personnage qui se dessine devant elle. Se plonge dans ses yeux et y reconnait la crainte de la désapprobation.
D'emblée conquise, embraquée déjà par sa personnalité qui venait une fois de plus de la surprendre, elle sourit, rit, et l'embarqua avec elle vers de nouvelle aventures...

Posté par Cil0o à 01:50 - - Permalien [#]